Ma Photo

novembre 2007

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

A votre disposition...

  • Kitty Lequesne et moi-même sommes à votre disposition pour vous rencontrer les samedi 8 et 22 décembre de 9h à 13h au siège de l'UMP, ainsi que le samedi 5 janvier.

Pour me contacter

  • UMP Isère
    9 place Paul Vallier
    38000 Grenoble
    -
    Ouvert par des militants bénévoles du Lundi au Vendredi de 9h à 19h et le Samedi de 9h à 12h
    -
    Tél: 04 76 54 03 53
    Fax: 04 76 42 46 18

« Quelques vérités | Accueil | "La place d'Internet dans votre vie ?" »

12 décembre 2006

Commentaires

Thillet

> Réflexions sur le projet autoroutier du gouvernement à l'horizon 2020 (sur www.01men.fr)
>
> ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
>
> Toujours les mêmes arguments de ceux qui refusent le progrès. Déjà, au milieu du XIXème, les mêmes (dans l'esprit), qui annonçaient toutes les catastrophes du monde avec le chemin de fer, ne veulent plus que lui maintenant.
>
> Bien sûr que l'autoroute tue des animaux. Mais les autres routes tuent... des gens, des enfants, des jeunes en virée (faudrait-il éviter d'être jeune ?)... De plus, les autoroutes sont protégées des animaux (donc à leur avantage d'abord) par des barrières ininterrompues, ce qui n'est pas le cas des routes normales, le plus souvent.
>
> Prétendre que l'autoroute n'est pas, comme le disait si justement le président Pompidou, un puissant facteur d'irrigation économique est un mensonge (voir Brive sur l'A89 justement). Sûr que chaque village ne sera pas égal devant l'expansion, mais l'extrême concentration des zones urbaines actuelles trouvera, avec plus d'autoroutes, des raisons d'aller vers plus d'équilibre dans la répartition des entreprises, des emplois, du tourisme, de la vie. A chaque cité ou village de trouver la bonne formule qui créera un noyau d'attraction plus intense que celui des voisins. "Imagination au pouvoir !". Avec le "télé-travail", il deviendra de plus en plus possible, confortable de vivre loin des grands centres (au bon air, avec des parkings, dans un habitat à dimension humaine, en profitant d'une nouvelle qualité de vie, de santé, en gommant ces temps de trajets infernaux... et polluants, des grandes villes, en offrant aux enfants la possibilité d'accéder facilement, et en sécurité, à l'école, à leurs activités préférées - enfin, les "villes à la campagne" d'Alphonse Allais !).
>
> Je vois le lecteur sceptique ou hostile m'attendre au virage de la pollution. Eh bien, parlons-en de la pollution ! Par expérience personnelle : un trajet de Poitiers à Carnac sur les belles routes bretonnes : 81 km/h de moyenne pour 5,1 l/100 km de gazole ; un autre sur une nationale tortueuse, mi-plate, mi-vallonnée, encombrée, à 30, 50, 70, 90 au mieux, résultat 68 km/h de moyenne pour 5,7 l/100 km. C'est révélateur, non ? Et puis, surtout, il faut arrêter de raisonner avec la voiture de papa. En 20 ans, les émissions polluantes des voitures ont considérablement diminué. Aujourd'hui arrivent les bio-carburants (déjà le Brésil roule à 80% avec la canne à sucre). Demain, la pile à combustible fera que la pollution des voitures sera réduite à... Zéro. Science-fiction ? Même pas, puisque BMW vient de lancer une pré-série de ce type de voitures. Alors, comme pour l'urbanisme, il faut ANTICIPER, pour penser les réseaux routiers/autoroutiers du futur proche, en tenant compte de ces progrès certains, et pas seulement de cauchemars fantasmagoriques.
>
> Optimiste donc... et pour la LIBERTE de circulation qui fait partie des bons côtés de la vie (des mauvais, il y en a pas mal, et ils s'invitent sans crier gare, du jour au lendemain - SVP, laissez-nous vivre, ceux qui préfèrent l'étriqué, et c'est votre droit !). Tout ce développement n'exclut pas les transports en communs, qui ont leurs spécificités et des avantages indéniables (pas celui de la disponibilité, pas celui du coût, dès qu'on circule à 2 ou 3). Et sans négliger la réalité préoccupante du réchauffement de la planète. A mon avis, se battre contre les autoroutes est dépassé. Il y a tant à faire ailleurs !
>
> -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
>
> Ces réflexions postées sur un blog consacré au projet autoroutier s'appliquent - ô combien ! - à Grenoble. Là où le contraire est fait, à savoir le ralentissement programmé des voitures par des feux quasi systématiquement désynchronisés (bonjour les arrêts, les redémarrages et leurs nuages de "cochonneries", multipliés des millions de fois par jour !). La recherche de "viscosité maximale va même jusqu'à rétablir, à l'entrée Est de la ville, un "croisement à niveau" avec feux à la place d'un échangeur. Saut... en arrière de 40 ans ! Et plein de "bouchons" en plus. Seul l'effet de serre s'en réjouit... Il se trouve que, contrairement à beaucoup, la plupart même apparemment, je ne suis pas contre l'implantation du stade dans Mistral. Pour pallier les problèmes de stationnement je verrais un grand parking-silo (soigné sur le plan esthétique, c'est un impératif de nos jours) à l'emplacement occupé naguère par l'armée, en rive droite de l'Isère ; il serait relié au parc par une passerelle, et pourquoi pas par un monorail automatique. J'approuve aussi l'extension du parc Mistral vers l'est. Mais il aurait dû se faire en couvrant les portions concernées de l'ex-échangeur. Plus cher que l'inénarrable solution actuelle, mais il faut ce qu'il faut. Je me souviens avoir traversé Neufchâtel (CH) sans voir la ville, avec des voies expresses enterrées sur des km.

Jean-Jacques Thillet

Arnaud

On a pu voir dans ces Forums de l'Union, l'élaboration d'un véritable diagnostic commun sur l'état de la France aujourd'hui et sur les réformes à entreprendre (écologie, fiscalité, institutions...).

Les différentes sensibilités de l'UMP (libéraux, radicaux, centristes, gaullistes...) ont réussi à faire entendre leur point de vue mais sur le fond les moyens et les méthodes à appliquer pour le projet 2007 sont approuvés par l'ensemble des responsables politiques de l'UMP.

C'est une belle preuve d'union.

Laurence

Je ne suis pas issue de la droite, j'ai plutôt toujour voté à Gauche. Mais là, je dois dire que les Forums de l'UMP, même s'ils ont été fait un peu précipitemment, n'ont rien à voir avec les débats socialistes. Au moins à l'UMP, les gens se parlent en face, s'interpellent, se répondent. Alors que chez les socialistes, c'était tout le monde debout et on ne s'adresse pas la parole.
La vraie démocratie se fait pour moi à l'UMP car il n'y a pas que les candidats ou pressentis candidats qui s'expriment.

Mat

3 forums pour débattre du projet législatif de l'UMP et surtout pour connaître l'opinion des éventuels candidats UMP pour les présidentielles.

Les adhérents UMP devront voter le 14 janvier pour le candidat qui sera soutenu par l'UMP lors des élections )présidentielles. Il faut donc que les adhérents connaissent le projet de chaque candidat même si souvent chaque candidat à sa sensibilité politique (centriste, gaulliste...).

Peter

J'apprécie l'organisation de cette série de forums. Tout se passe dans le respect. Nous ne sommes pas dans le cas des débats socialistes où tout était fait pour la reine marie-ségolène....ici chacun peut s'exprimer sur des thèmes qui ne sont favorables ni à l'un ni à l'autre des candidats, et les débats sont qui plus est ouverts aux journalistes....encore une belle preuve de démocratie. Il est important pour une famille politique telle que l'UMP que le candidat qui sera bientôt désigné puisse se confronter à d'autres talents du parti, dans un processus constructif et démocratique.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le site de l'UMP 38