Ma Photo

novembre 2007

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

A votre disposition...

  • Kitty Lequesne et moi-même sommes à votre disposition pour vous rencontrer les samedi 8 et 22 décembre de 9h à 13h au siège de l'UMP, ainsi que le samedi 5 janvier.

Pour me contacter

  • UMP Isère
    9 place Paul Vallier
    38000 Grenoble
    -
    Ouvert par des militants bénévoles du Lundi au Vendredi de 9h à 19h et le Samedi de 9h à 12h
    -
    Tél: 04 76 54 03 53
    Fax: 04 76 42 46 18

« Olivier Mazerolles percutant | Accueil | Christiane D'Ornano, une part de notre histoire gaulliste à Grenoble »

02 octobre 2006

Commentaires

Olybrius

Je trouve un peu 'particulier' qu'un homme politique puisse prétendre à se présenter à nouveau devant les électeurs sans tirer les conséquences de ses erreurs.
Vouloir faire table rase du passé, c'est tout de même un peu court comme base de programme !

Alain CARIGNON

A Ollybrius :

Cher Monsieur,

Je me suis probablement mal exprimé puisque mon livre analyse le passé et propose des solutions pour l’avenir qui tiennent compte de mon expérience et de mes échecs.

C’est , je crois, la seule façon de faire afin que ceux ci ne soient pas stériles.

Il ne s’agit donc en aucun cas de “ faire table rase “ du passé. J’ai répété à longueur d’interview que je ne l’avais pas oublié et ... Mes adversaires non plus.

En même temps on ne peut réduire mon action à une seule étape : à Grenoble ou comme Ministre de la Communication avec la création de la 5 eme Chaîne, les 40% de quotas de chansons françaises à la radio.. Pour ne citer que quelques exemples il existe, heureusement des actions positives qui demeurent.

Je reste à votre disposition pour en discuter.

Amicalement,

Alain Carignon

Lamia

Votre intervention de qualité m'a donné l'envie de me battre pour que Grenoble retrouve toute sa place en France et dans le monde économique.
Il ne faut pas oublier que Minatec et le Synchrotron, c'est vous !!!
Grenoble et l'agglomération a besoin de vous et votre équipe...

Rachida

Nous avons vu votre intervention à la télévision avec Lamia et vous étiez super.
Face à ce pessimisme grenoblois, vous donnez aux grenoblois les solutions pour aller de l'avant.
Nous avons besoin d'un nouveau souffle à Grenoble et dans l'agglomération.
Vous pouvez compter sur nous dans votre campagne et pour le Forum Citoyen pour l'alternance.
Merci pour cette marque d'espoir.

eric grenoble

Alain Carignon sans voix?
Effectivement, j ai bien peur qu'il vous en manque, des voix...

Hubert

M.Carignon,
est-ce qu'il serait possible de savoir si Michel Destot a refusé ou pas de toucher ses indémnités d'élus (député et maire) pendant son voyage au Népal ?
Je trouve inadmissible de voir un Maire absent pendant 1 mois alors que les problèmes dans Grenoble ne s'améliorent pas.
On compte sur vous pour le virer.
Dehors Michel Destot.

Grenoble alternance

J'espère que tout le monde à acheté le magazine "L'expansion" consacré à la gestion de la ville de Grenoble.
On peut lire que Michel Destot est présenté comme un des responsables du déclin de la ville.
On ne pourra plus dire qu'il y a que l'opposition grenobloise qui critique notre Député-maire.
On apprend également que la pression fiscale a considérablement augmenté pendant les années Destot et que la dette explose.
L'auteur affirme que la politique du logement, de l'emploi et de la solidarité n'est pas assez efficace à Grenoble.

eric grenoble

pourquoi ne publiez vous pas les commentaires qui, sans être méchants ou insultants, ne vous sont pas favorables?

eric grenoble

tu parles d'un blog!
Vous ne passez que les commentaires qui vous conviennent... Le principe d'un blog, c'est la discussion. Si vous ne l'acceptez pas, ou si vous n'acceptez pas la contradiction, il ne faut pas ouvrir un blog.
Quand je pense que certains de vos partisans osent critiquer la modération sur le site de Richard Cazenave... alors que c'est eux, par leurs messages injurieux ou hors sujet, qui les y obligent...

Jacques

Lorsque vous parlez de Pierre Ribeaud en indiquant qu'il est plus honnête qu'un adjoint au Maire de Grenoble vous pourriez citer le nom de Jérôme Safar qui a menti , lui.Sa réponse figure dans votre blog : il explique que les 10 mesures que vous proposez fonctionnent déjà ! Pourtant la ville n'a pas organisé de référendum avant de s'attaquer au Parc paul Mistral,les élus ne publient pas leurs notes de frais de déplacement sur internet,le conseil municipal n'est pas accessible en direct par internet...Si même le responsable du parti socialiste en Isère dément J.Safar c'est bien qu'il a dépassé toutes les bornes du mensonge

Alain Carignon

Réponse à Eric Grenoble :

Cher Monsieur,

Effectivement, il y a eu un certain délai avant la publication de votre message. Je vous prie de m'en excuser mais la raison en est simple. Je m'occupe moi-même de la gestion de mon blog, avec un unique collaborateur bénévole. Contrairement à de nombreux élus qui ont un blog personnel, je ne dispose pas d'une équipe de collaborateurs dévolue à cette tâche. C'est donc un simple délai matériel qui explique le délai de publication. De plus je reconnais aussi que j’ai du beaucoup répondre à des émissions .

Sur le fond il semble que vous ne partagiez pas mon point de vue tout en appartenant à la même formation politique.Cela me semble sain : nous ne sommes pas à la caserne !

De mon côté je prône la compétition loyale , inscrite dans nos règles et nos statuts et comme vous l’avez constaté , je me refuse à toute polémique et attaque personnelle afin d’éviter de tomber dans le piège de nos adversaires comme malheureusement certains d’entre nous y succombent.

Je veillerai donc à ce que mon blog reflète uen certaine hauteur et permette les débats positifs,ceux des idées plus que des personnes.

Je ne peux que vous inciter à venir défendre votre point de vue à l’occasion de nos réunions et de nos scrutins internes comme cela est prévu dans nos statuts

Bien cordialement,

Alain Carignon

Caroline

On peut savoir pourquoi "eric grenoble" critique la gestion de votre blog alors que son commentaire est en ligne.
D'une part, il affirme que vous n'acceptez pas la contradiction alors que vous publiez son commentaire, qui d'ailleurs ne fait pas avancer le débat.
D'autre part, selon lui votre blog manque de démocratie et de dialogue alors que n'importe qui peut écrire des commentaires sur votre blog et sur l'espace de discussion du site web de vore livre "2011, demain nous appartient".

L'initiative d'ouvrir un espace de discussion est assez rare chez les hommes politiques pour être soulignée.

eric grenoble

@ Caroline

Je n'ai pas la prétention de vouloir faire avancer le débat. J'ai surtout voulu faire un trait d'humour.
Je trouve simplement bizarre que certains commentaires postés après le mien aient été publiés avant...
Et il m'a fallu quand même insister à plusieurs reprises pour qu'ils soient publiés... au bout de quasiment 4 jours!

@ Alain Carignon

Cher Monsieur,

Effectivement, même si nous appartenons à la même formation politique, cela ne veut pas dire que je suis toujours d'accord avec vos positions.
Je suis content d'apprendre que, je vous cite :"De mon côté je prône la compétition loyale , inscrite dans nos règles et nos statuts et comme vous l’avez constaté , je me refuse à toute polémique et attaque personnelle afin d’éviter de tomber dans le piège de nos adversaires comme malheureusement certains d’entre nous y succombent."
Je ne demande qu'à vous croire, mais quand on constate les méthodes de certains de vos supporters sur plusieurs autres blogs, on se dit que les troupes n'ont pas bien compris les méthodes de leur chef.
Mais sans entrer dans la polémique, mon principal désaccord avec vous est le risque de remettre en marche la machine à perdre. Pourquoi se battre entre nous sur une circonscription qui nous est déjà acquise? Pourquoi ne pas aller défier des adversaires de votre rang, à savoir les Destot, Migaud, Vallini? Cela vous apporterait sans aucun doute toute la légitimité nécessaire dont vous aurez besoin pour reconquérir la mairie de Grenoble ou le Conseil Général...
Quand j'en discute autour de moi, les gens ne comprennent pas pourquoi nous nous déchirons une fois de plus entre nous. Et, pour la plupart, se disent "déçus" de votre décision. Par contre, ils vous soutiendraient à 200%, moi y compris, si vous alliez vous battre pour conquérir une circonscription détenue par la gauche, notamment chez ceux précités.
Tous s'accordent à dire que vous apporteriez un élan formidable à nous emmener nous battre contre ces incapables donneurs de leçons.
Alors, de grâce, Monsieur Carignon, je me répéte mais ne remettez pas la machine à perdre en marche. A chaque fois que nous sommes partis divisés, nous avons perdus les élections. Par contre, toutes les fois où nous sommes partis unis à la bataille, nous l'avons gagnée...
D'autre part, concernant votre invitation à venir défendre mon point de vue lors d'une réunion, même si je doute de pouvoir vous convaincre, c'est avec un réel plaisir que j'y répondrai favorablement.

Cordialement.

eric grenoble

Monsieur Carignon,

Vous n'avez apparemment pas encore eu le temps de répondre à mon précédent billet. Néanmoins, j'aimerais connaître votre réaction face à l'article du Dauphiné Libéré de ce jour qui annonce que "la Commision Nationale d'Investiture de l'UMP aurait retenu, hier, la candidature du Député sortant, Richard CAZENAVE".
Cordialement

Danièle Brun

Je plussoie derrière ericgrenoble : si vous vous présentiez sur n'importe quelle autre circonscription, vous auriez le respect de tous les militants, au lieu de diviser notre mouvement.

Si même la commission d'investiture propose Cazenave, si les sondages le donnent mieux placé que vous, pourquoi ne pas l'accepter ? En tant que chef de l'UMP Isère, c'est à vous qu'il incombe de faire prévaloir l'intérêt général sur l'intérêt particulier.

Salutations respectueuses.

Alain Carignon

A Eric Grenoble :

Cher Monsieur,

Je ne réagis toujours pas aux éléments de polémique qui divisent notre camp. Je ne change pas de cap .

La commission nationale d’investiture et le congrès national convoqué à cet effet statueront le 16 novembre : à cette date nous aurons un candidat UMP par circonscription. Faites comme moi, engagez vous à le soutenir quel qu’il soit.Ainsi nous ferons oeuvre d’unité.Demandez - et obtenez- de tous les candidats potentiels qu’ils s’engagent à la respecter et nous n’aurons aucun problème.

D’ici là il faut se réserver de toute annonce puisque les procédures prévoient des étapes et qu’il faut suivre chacune avant d’arriver à leur conclusion.

Bien amicalement,

Alain Carignon

Alain Carignon

A Danièle Brun :

Chère Madame,

Je vous remercie de m’avoir adressé votre point de vue personnel. Il est évidemment respectable. Pour ma part, ayant été élu deux fois dans cette circonscription, observant l’unanimité de la gauche, des observateurs selon lesquels mon éventuelle élection serait le début de la fin pour MM Destot, Migaud, Vallini, je suis légitime -au moins autant qu’un autre - a être candidat à la candidature.

je n’empêche personne d’aller à d’autres conquêtes étant entendu que de ce point de vue je suis le seul à droite à avoir battu Dubedout puis Mermaz et que depuis lors, malheureusement, personne dans mon camp n’a encore battu un leader de la gauche.

Mais je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fait qu’il faut entendre les adhérents et militants : c’est pourquoi ils auront à s’exprimer dans la 1ere circonscription, par un vote dans la cadre de la transparence et des consultations voulues par Nicolas Sarkozy. Vous pourrez donc vous exprimer d’une manière claire.

Quant à la Commission nationale des Investitures elle se prononcera le 16 novembre et il n’y aura qu’un candidat de l’UMP que nous aurons tous à coeur de soutenir. Jusque là, il faut s’abstenir de toute polémique afin de ne pas réduire nos chances de victoire. C’est ce à quoi je m’astreins car seul le résultat final m’importe. C’est ainsi que j’ai toujours procédé pour aller à la victoire contre la gauche. Vous imaginez bien que je n’ai pas été élu Maire de Grenoble deux fois au premier tour puis Président du Conseil Général pendant 13 ans après avoir battu Mermaz, appelé par Jacques Chirac et Édouard Balladur a siéger dans leurs gouvernements pour répondre à des enfantillages qui pourraient nuire à notre famille politique,

Je demeure à votre disposition,

bien amicalement,

Alain Carignon

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le site de l'UMP 38