Ma Photo

novembre 2007

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

A votre disposition...

  • Kitty Lequesne et moi-même sommes à votre disposition pour vous rencontrer les samedi 8 et 22 décembre de 9h à 13h au siège de l'UMP, ainsi que le samedi 5 janvier.

Pour me contacter

  • UMP Isère
    9 place Paul Vallier
    38000 Grenoble
    -
    Ouvert par des militants bénévoles du Lundi au Vendredi de 9h à 19h et le Samedi de 9h à 12h
    -
    Tél: 04 76 54 03 53
    Fax: 04 76 42 46 18

« Un monde dangereux | Accueil | L'Assemblée Nationale, oui mais... »

16 septembre 2006

Commentaires

Jorice SAMUEL

Bonjour Mr Carignon,
en voyant ce débat sur télé Grenoble, j'ai été très attristé par la façon dont les personnes vont ont conspué. J'ai 23 ans et je suis trop jeune pour me rappeller des histoires qui vont sont associées sur Grenoble. Ce que je vois en vous, c'est un jeune homme né à Vizille (comme moi!) et qui à la force de ses convictions a pu se hisser dans les hautes sphères dirigeantes. Je crois en votre sincérité. Vous reconnaissez vos torts et j'estime que vous avez bien assez payé pour cela. Vous avez été un bouc émissaire tel Virenque pour le problème du dopage. Et comme dans le cylcisme j'imagine que les malversations financières existent toujours et même à la mairie de Grenoble. Je pense qu'un homme qui passe quelques temps en prison a largement le temps de méditer ses erreurs et je crois que le tribu que vous avez payé remet largement les comteurs à zéro. Vous voyez, je voulais vous écrire cette lettre de soutien pour vous montrer que la jeunesse grenobloise n'est pas uniquement réprésentée par ceux qui étaient aux premiers rangs pendant l'émission (je m'attriste au passage de la bétise de la jeune fille qui au bout de la deuxième explication n'a toujours rien compris j'en suis sur!) et dont les parents soixante huitards leur ont sommé de vous détester. Ce qui reste pour moi de votre action, c'est le bien que vous avez fait à notre belle ville de Grenoble. On vous aime Alain Carignon et nous ferrons tout pour que vous retrouviez la place qui vous est due en Isère. Vous savez, au fond ce que je crois c'est que ces personnes vous instrumentalisent car elles vous craignent. Quoi de plus normal en même temps quand on n'a pas de bilan que d'avoir peur d'affronter celui qui a tombé Dubedout et Mendès France, personnes hautement plus charismatiques que notre actuel député maire! Continuez Alain, nous nous battrons pour vous et pour que vous redonniez à notre ville de Grenoble sa splendeur.

Stéphane

Je suis heureux que vous reveniez sur cet épisode cathodique que j'ai suivi avec intérêt.

Déjà, techniquement la diffusion en direct du vendredi soir a été catastrophique (votre intervention n'a pas pu être vue en intégralité, il a fallu attendre la rediffusion du week-end pour vous suivre).
Sur le fond, je trouve (en toute objectivité) que les journalistes ont fait leur métier en posant des questions que les citoyens étaient en droit de se poser, mais avec l'animateur, ils n'ont pas fait preuve de neutralité en laissant un véritable brouhaha dans la salle, en filmant à plusieurs reprises les tracts et les tee shirts à votre encontre ! Je n'irai pas à dire que le public était casté mais en tout cas son organisation et la liberté dont ils ont pu jouir étaient visibles.

Je regrette que vous n'ayez pas eu le temps suffisant de démontrer aux Grenoblois que vous avez bien entendu votre place sur la scène locale avec des idées innovantes et une réelle légitimité pour reprendre en main les territoires que vous connaissez bien.

Marie

Personnellement, j'ai beaucoup apprécié votre prestation sur TéléGrenoble. Votre discours a montré un homme politique prêt à affronter une gauche plurielle grenobloise sans proposition, sans projet pour les grenoblois et les grenobloises, avec aucune ambition pour notre ville.
Il est grand temps de renouer le contact avec les citoyens grenoblois et d'assurer l'alternance dans nos collectivités locales.
Nous comptons sur vous M. Carignon...

Georges

Au final, il me semble qu'il y a deux perdants suite à cette émission :

- Les personnages en tee-shirt et la bedaine tombante, animés par leur "pensée" automatique ont donné un spectacle affligeant de ce que sont ces opposants à la petite semaine. Ces gens ne sont pas capables d'entendre à force de répéter les trois ou quatre sermons qu'ils ont mis des années à apprendre par coeur. Il faut avoir votre courage et votre calme pour tenter de les affronter. Comment peuvent-ils penser une seconde avoir servi leur cause en donnant ce spectacle ? A part les ricaneurs qui étaient déjà de leur coté au départ, quels sont ceux qu'ils pensent avoir convaincu avec ce discours du néant ?

- TéléGrenoble a raté une belle occasion de montrer un début de professionnalisme. Transmission interrompue, salle non tenue, interview mal préparée. Voilà une occasion manquée. C'est dommage, parce que l'on pourrait rêver que cette chaîne qui dispose de beaucoup de temps d'antenne, en profite pour devenir un lieu de débats et d'échange. Ca n’est pas avec des prestations comme celle de vendredi dernier que TéléGrenoble pourra prétendre à l’avenir jouer son rôle de médiateur local. A mon avis, ce dérapage lui coûtera cher en crédibilité.

J'ai la foi en votre force pour continuer à aller au devant de ces pantins, même dans des conditions aussi exécrables.

Mais vendredi soir, j'ai eu de la peine.

Alain Carignon

Réponse à Stéphane :

Cher Monsieur,

Merci pour votre message, votre regard et analyse . Tout ces dérapages sont inhérents à la liberté qui engendre des abus,certaines manipulations. Mon expérience m’a prouvé que le public n’est pas dupe et respecte la conviction ...
J’ai été heureux de raconter cet épisode sur mon blog car il ne doit pas refléter seulement les étapes genre "long fleuve tranquille" !

a bientôt,

amicalement,

Alain Carignon

Caroline

Il est clair que TéléGrenoble aurait pu réaliser une émission un peu plus politique. Cela a manqué effectivement de professionnalisme. Mais vous avez raison, "le public n’est pas dupe et respecte la conviction". Vos valeurs et vos idées ont été très bien présentées.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le site de l'UMP 38