Ma Photo

novembre 2007

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

A votre disposition...

  • Kitty Lequesne et moi-même sommes à votre disposition pour vous rencontrer les samedi 8 et 22 décembre de 9h à 13h au siège de l'UMP, ainsi que le samedi 5 janvier.

Pour me contacter

  • UMP Isère
    9 place Paul Vallier
    38000 Grenoble
    -
    Ouvert par des militants bénévoles du Lundi au Vendredi de 9h à 19h et le Samedi de 9h à 12h
    -
    Tél: 04 76 54 03 53
    Fax: 04 76 42 46 18

« Estrosi avec l'intersyndicale de HP à Corenc | Accueil | Le miracle tunisien »

05 octobre 2005

Commentaires

GL

Si il y a eu "perte" de la gare de TGV c' est bien au ministre de l' aménagement du territoire qu' il faut s' en enquérir; l' isère "perd", la Savoie gagne !..

Alain Carignon

La décision de réaliser le TGV Lyon-Turin a été prise alors que j’avais la responsabilité du Conseil Général et de la ville de Grenoble. La décision de principe a alors été prise de réaliser une nouvelle gare de TGV Montmélian/Pontcharra qui servirait aussi bien Chambéry que la vallée du Grésivaudan et Grenoble. Avec cette gare toute la vallée se trouvait à 2 heures de Paris en train.

MM Vallini et Destot m’ont succédé au Conseil Général et à la Mairie et n’ont obtenu aucune responsabilité nationale. Tandis que M. Besson, Maire de Chambéry, devenait Secrétaire d’État du gouvernement Jospin. Il décida de déplacer cette gare commune pour faire passer le TGV dans Chambéry. Il y aura donc une bretelle d’un coût faramineux – 2 milliards d’Euros - pour entrer dans Chambéry et les habitants de la vallée du grésivaudan devront accéder au centre de Chambéry pour prendre le TGV avec les problèmes que l’on sait. MM Vallini et Destot ont accepté ce changement aux conséquences négatives au profit de leur collégue.

C’est une situation que je n’ai eu de cesse de dénoncer. D’autant que ce coût de 2 millards d’Euros est comparable à l’investissement nécessaire pour créer une nouvelle ligne de TGV dans la plaine de Biévre pour relier enfin Grenoble à la grande vitesse et libérer la ligne Grenoble Lyon pour les trains régionaux rapides.
Vous constatez aisément que M. Estrosi, nouveau Ministre de l’Aménagement du Territoire nommé il y a quelques mois n’a vraiment aucune responsabilité dans cette situation.

Bien amicalement,
Alain carignon

GBC

La protection des territoires a un coût. L'implantation de la gare TGV du Lyon Turin près de Montmélian aurait favorisé l'étalement urbain. Le passage par Chambéry Nord permet d'utiliser les importantes réserves foncières situées en centre ville à côté de la gare de Chambéry. L'accès au TGV pour les habitants de la vallée du Grésivaudan sera possible par TER avec correspondance à Chambéry comme pour les habitants d'Aix-les-Bains et Annecy.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le site de l'UMP 38