Ma Photo

novembre 2007

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

A votre disposition...

  • Kitty Lequesne et moi-même sommes à votre disposition pour vous rencontrer les samedi 8 et 22 décembre de 9h à 13h au siège de l'UMP, ainsi que le samedi 5 janvier.

Pour me contacter

  • UMP Isère
    9 place Paul Vallier
    38000 Grenoble
    -
    Ouvert par des militants bénévoles du Lundi au Vendredi de 9h à 19h et le Samedi de 9h à 12h
    -
    Tél: 04 76 54 03 53
    Fax: 04 76 42 46 18

« Une obligation de transparence | Accueil | L'UMP rassemblée avec Nathalie Béranger »

26 février 2007

Commentaires

Jérémie B.

Je partage entièrement votre opinion.

Vous avez raison les grenoblois ne sont plus consultés pour les projets d'aménagement urbain de la ville de Grenoble.
Les grenoblois sont mis à l'écart du pouvoir de décison alors qu'ils devraient être au centre du système de concertation de la municipalité.

Monsieur Destot n'a rien compris, il n'est plus capable de gouverner, il a perdu toute crédibilité vis à vis des grenoblois.

Ils méritent une bonne sanction démocratique. Les grenoblois sont au chômage civique depuis plus de 10 ans à cause de lui donc en juin 2007 et mars 2008, ils vont en profiter !!!

Jean-Jacques Thillet

Oui, il me paraît évident que les choix de Grenoble sont pour le moins paradoxaux.

Tout a été dit sur la circulation. Paris, Londres, Lyon, Grenoble... même combat : l'enfer pour les automobilistes (dixit Contasso, sauf erreur).

Et c'est ainsi que la "fluidité" est combattue. Il ne faut surtout pas laisser à l'automobiliste la moindre parcelle de confort. Des artères qui furent naguère très roulantes, grâce à la bonne synchronistion des feux (Jean Perrot...), sont désormais au même rang de brimade que les autres. C'est la "viscosité" maximale qui est voulue, programmée. Seulement, voilà, la multitude d'"arrêt/marche" qui en découle ne peut que renforcer la pollution de la "cuvette", loin des intentions affichées par les "Verts" de service (j'espère que leur score s'alignera sur les performances d'intentions de vote actuelles de leur leader).

Un exemple encore : non content de détruire l'échangeur des Sablons en ralentissant la circulation, on y ajoute des panneaux de réduction de vitesse, et des ralentisseurs. Faudra-t'il bientôt passer la m arche arrière pour devenir "écologiquement correct" ?

En corollaire : où vont se garer les voitures des spectateurs des futurs matchs du Stade Mistral ? Attend-on que les visiteurs externes se plient à la loi du tram, eux qui auront déjà parfois plus d'une heure de trajet avant et après (Lyon, Saint-Etienne...) ? On saura vite dans ces grandes cités qu'il est préférable d'éviter les compétitions de Grenoble, sauf à aimer la pagaïe.

Xavier.L

La municipalité Destot supprime des parkings à Grenoble sans consulter la population et les commerçants de la ville, résultat nous ne pouvons plus nous déplacer mais il faut dire que les responsables municipaux (Destot, Fioraso, Chiron...) n'ont pas ces problèmes eux, ils ont effectivement un macaron et un chauffeur payé par nos impots.

Grenoble alternance

Michel Destot n'a pas consulté la population depuis le début de son mandat c'est à dire plus de 10 ans et maintenant que les élections arrivent, il ose annoncer un plan de réaménagement de notre ville mais avec UNE ECHEANCE DE 10 ANS.

Mais il croit quoi, qu'il va être réélu ???
Il avait mandat des citoyens pendant plus de 10 ans pour réaménager Grenoble, il ne là pas fait maintenant c'est trop tard !!!

On ne fait pas des promesses sans lendemain quelques semaines avant les élections, c'est de la DEMAGOGIE POLITIQUE. Il y en a assez de ces méthodes....

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le site de l'UMP 38