Ma Photo

novembre 2007

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

A votre disposition...

  • Kitty Lequesne et moi-même sommes à votre disposition pour vous rencontrer les samedi 8 et 22 décembre de 9h à 13h au siège de l'UMP, ainsi que le samedi 5 janvier.

Pour me contacter

  • UMP Isère
    9 place Paul Vallier
    38000 Grenoble
    -
    Ouvert par des militants bénévoles du Lundi au Vendredi de 9h à 19h et le Samedi de 9h à 12h
    -
    Tél: 04 76 54 03 53
    Fax: 04 76 42 46 18

« Innover pour les déplacements : Un transport par câbles Meylan/La Tronche | Accueil | Toujours : "Les Bienveillantes" »

18 novembre 2006

Commentaires

Vincent

Bonjour,

Il faut en effet que Grenoble devienne un exemple de ville polluée qui fait des efforts contre l'augmentation de cette pollution.

* Proposition 1 *
Augmenter la verdure sur Grenoble :
- Par les pouvoirs publics en augmentant le budget de la métro consacré à la végétation afin de planter des arbres partout ou c'est possible sans que celà nuise.
- En incitant les particuliers ayant un jardin ou un balcon à planter le plus possible en négociant avec les magasins (fleuristes, ...) une place plus importante sur le marché Grenoblois.


* Proposition 2 *
Il serait sympa que soit créé un grand forum de l'écologie une fois par an sur Grenoble ou l'on pourrait trouver des plantes vertes à des prix intéressants mais aussi où des commerçants dont l'activité est destinée aux produits écologiques viennent exposer (pour l'automobile par exemple, ou encore pour laver son linge avec des produits non chimiques, si si ça existe).

Par ailleurs, des spécialistes pourraient aussi intervenir lors de conférences-débats afin de constater l'état actuel de l'agglomération et de proposer des petits gestes pour réduire nos consommation et la pollution (parler des P+r par exemple).

*Proposition 3*
Une chose qui pourrait être intéressante pour la métro, c'est de créer des stations services proposant de l'hydrogène et/ou de l'électricité comme carburant et d'inciter les marques proposant des automobiles roulant à l'hydrogène/électricité de venir conquérir le marché Grenoblois.

A débattre...

Cordialement,

Vincent

chris

Bonjour,
Je crois effectivement que l'on peut faire encore plus... mais la ligne C du tram propose déjà une végétation renouvelée, tout comme l'extension en cours du Parc Mistral.
Concernant les balcons, il serait évidemment souhaitable de multiplier les plantations ! mais tout le monde ne peut pas se le permettre. On pourrait au minimum obliger les oéparteurs immobiliers à intégrer dans leurs programmes de construction ou de rénovation, des mesures écologiques.
Enfin, sur la question de la voiture, je ne sais pas si les "éco-craburants" aujourd'hui proposés sont des valeurs d'avenir (cf. le GPL, promu puis jeté aux oubliettes). Mais je crois que l'on peut essayer d'inciter encore et toujours les citoyens à utiliser les transports en commun au lieu de leur voiture à chaque fois que cela est possible. Pour ma part, depuis que mon employeur a conventionné avec le Conseil général, je me rends sur mon lieu de travail (sur Crolles - mais c'est pas ST ! lol) en bus. J'y gagne financièrement (24€ à ma charge pour l'abonnement mensuel, incluant les transports TAG), mais aussi en temps grâce aux nouvelles voies bus aménagées depuis les feux de la carronnerie jusquà Grenoble centre. Et quoi de plus incitant que voir passer un bus circulant sur une voie libre alors que l'on est soi-même bloqué dans un bouchon ? J'espère ainsi, puisque le Député de la 1ère circonscription est concerné comme celui de la 5°, que nos élus nouveaux ou non sauront mettre tout leur poids dans la réalisation d'une voie bus sur l'A41 sud entre Crolles et Meylan, comme cela est prévu dans un accord CG38/AREA/COSI/Crolles et multiplieront les parcs-relais en amont de l'agglo même !

Jorice

Mr Alain Carignon,

J'ai écouté attentivement votre podcast.
Le thème de l'environnement sera effectivement un des thèmes majeur des prochaines échéances électorales et notamment au niveau local. Comme vous l'avez dit, cela fait 11 ans que les verts sont à la tête de la mairie avec les socialistes, et pourtant Grenoble est loin d'être une ville pionnière en terme d'écologie. Nous sommes même de loin à la traîne. Cela ne serait pas arrivé si les verts s'occupaient d'environnement, mais si c'était le cas cela se saurait. Il faut ajouter que toutes les grandes améliorations en matière environnementale ont été apportées par des majorités de droite. Aux électeurs donc à faire le bon choix...

Sur l'exemple de Montréal que vous citez, je vous rejoints entièrement. Effectivement, le protocole de Kyoto et les grands discours généraux sur la pollution ont du mal à convaincre les gens. Tout le monde se sent touché par la pollution mais chacun rejette la faute sur les autres, que ce soit sur les industries chimiques, sur les poids lourds etc...Il est donc du devoir d'une majorité municipale de décliner en rapport avec ces protocoles généraux des principes que tout un chacun peut appliquer. Cela nécessitera du travail et de la pédagogie mais nous en sortirons grandis.

Sur les quelques propositions à faire sur Grenoble:

1) Je pense tout d'abord qu'il faut de manière urgente créer de nouveaux espaces verts. Il est très facile de planter des arbres sur les parkings par exemple comme celui de la place Vaucanson qui fait peine mais aussi dans tant d'endroits...

2) Les grenoblois doivent ensuite, comme l'a souligné Vincent, arborer leurs parties privatives. Cela ne coûte quasiment rien, et outre le bénéfice écologique, permettra également un embellissement de notre ville, qui en a bien besoin. On pourrait par exemple créer un prix du fleurissement et récompenser les maisons ou appartements les mieux fleuris....

3) Il faut de même développer les transports en commun, par une offre mieux adaptée en terme de desserte mais aussi en terme de prix: prenons l'exemple du ticket Zap' mis en place à Lille qui permet à chacun de voyager sur des courts trajets pour 0,60 euros. Il faut également développer le réseau de bus de nuit afin de permettre aux étudiants et à ceux qui ne souhaitent pas sortir en voiture d'aller au restaurant ou au cinéma et de pouvoir rentrer chez eux en toute quiétude. Cela ne se fera pas sans une augmentation de la sécurité à l’intérieur de ces transports en communs. Beaucoup de grenoblois ne prennent pas les transports en communs de nos jours à cause de l’insécurité, et nous en avons eu un témoignage encore la semaine dernière avec l’agression de contrôleurs de la TAG.

4) Il faut également travailler sur la desserte de l'agglomération grenobloise avec un trafic routier qui ne soit pas obligé de transiter par le centre ville ou la rocade Sud, voilà pourquoi j'apporte mon soutien entier au projet de rocade nord. Celle ci permettra de désengorger l'agglomération et donc de réduire le niveau de pollution.

5) Quant au transport par câble, je pense que nous allons devoir le développer tôt ou tard mais de manière efficace. Il faut de toute façon commencer à songer à des moyens originaux qui permettent aux grenoblois de gagner du temps dans les transports mais aussi de réduire la pollutio.

L'équipe municipales et les candidats qui intègreront l'écologie dans leur campagne auront, à mon sens gagné une part non négligeable de l'électorat. C'est ce que vous faites. Bien à vous.

fernand naudin


monsieur

la pollution c'est vous!

écologiquement fernand naudin

Jorice

Attention, le débat s'élève.....Je ne sais pas si je vais pouvoir suivre! En tout cas que de propositions, cher Fernand naudin!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Le site de l'UMP 38